Le camping car… Notre maison roulante.

Une petite visite s’impose:

Nous allons vivre dans notre camping-car 15 m² pendant deux ans, alors autant dire tout de suite qu’il y a intérêt à s’organiser si on ne veux pas s’étriper au bout de quelques semaines! Mais revenons quelques instants sur l’origine de notre mode de vacances…

Le camping-car n’est pas une nouveauté puisque nous avons acheté notre premier camping-car en 2009 après la naissance de Noé. Le choix s’est imposé suite à une réflexion toute simple: Nous étions deux, les voyages se déroulaient sans trop se soucier des destinations, du mode de déplacement ni du niveau de confort des logements. A l’arrivée de Noé, on s’est demandé comment continuer à voyager pendant les vacances en garantissant un minimum de confort pour la denrée! Je la fait courte: on s’est dit pourquoi pas voyager dans notre roulotte, comme ça le problème d’intendance serait règlé: Bingo… On a acheté notre premier camping-car.

img_7898

Les premières sorties se sont déroulées… Comment dire… Lentement! Ben oui, moteur atmosphérique sur un camping-car de 1995… on a le temps de voir le paysage! L’avantage, c’est que dans les montées (statistiquement 50% du voyage) on a l’impression d’être vraiment les seuls au monde sur les routes… Ils sont tous derrière!! Et là on découvre que les automobilistes ne font pas que coucou quand ils doublent. D’ailleurs j’ai reconnu des gestes que je faisais aussi avant de voir le paysage au ralenti… Mais ça, c’était avant!

A l’arrivée d’Élisa en 2010, tout se complique: Il faut défaire la dînette pour dormir, refaire la dînette pour le petit déjeuner, redéfaire la dînette pour la sieste, rerefaire la dînette pour manger… rere et rerere… c’est tendu dans le camping-car! (parenthèse technique pour les non initiés, la dînette c’est la table avec les banquettes qui se transforme en lit… enfin c’est pas automatisé!).

Fin 2010 la décision est prise: on aime les vacances en camping-car donc on va changer pour trouver celui qui correspond à nos besoins… et c’est comme ça qu’on est passé de 10 à 15 m² et d’un studio au F4…

img_9412

Visite guidée:

  • Une salle de bain avec douche et WC séparés… Mais objectivement, on ne peut pas utiliser les deux en même temps si non tout le monde reste coincé! Mais c’est quand même vraiment pratique de ne pas mouiller toute la pièce quand on prend une douche.
  • Deux lits superposés pour les enfants. Noé sera en haut pendant notre escapade en famille et Elisa en bas car elle souhaite stocker tous ses doudous dans le filet aménagé sous le lit supérieur.
  • Une grande capucine pour la suite parentale.
  • Une dînette 4 places transformable pour coucher les invités si besoin… (il y aura certainement besoin!!)
  • Une dînette 2 places transformable en lit ou banquette
  • Un coin cuisine avec 3 feux (mais bon on va pas faire tous les jours des diots!) avec un four, un combiné frigo et petit congel.
DSC00106.JPG
DSC00108.JPG
DSC00109.JPG
DSC00110.JPG
DSC00114.JPG
DSC00115.JPG
DSC00103.JPG
DSC00105.JPG
DSC00106.JPG
DSC00108.JPG
DSC00109.JPG
DSC00110.JPG

Maintenant un peu de technique:

Le camping-car est un Laïka écovip 2.1. Ses généreuses mensurations sont: longueur 6,98 m, largeur 2,32 m et hauteur 3,13 m pour un poids total en charge de 3,5 T… Taille mannequin quoi!

  • Fiat 2,8 L. JTD Maxi, 127 CV de 2003
  • Réserves d’eau: 100 l + réservoir supplémentaire de 130 l
  • Panneaux solaires de 75 W
  • WC nautique grande capacité
  • Double plancher avec soute sous véhicule de 880l hors gel
  • 2 bouteilles de gaz 13kg
  • Caméra de recul
  • Combiné chauffage-eau chaude TRUMA air pulsé

Les améliorations à faire avant le départ:

  • Amortisseurs arrière pneumatiques pour une meilleure tenue de route et donc plus de sécurité.
  • Remplacement des panneaux solaires et rajout d’une deuxième batterie cellule.
  • Montage d’un turbo vent pour les grosses chaleur. Nous ne souhaitons pas de climatisation car ça demande une gestion de l’eau et d’électricité trop contraignante.
  • Une grille de séparation cellule/cabine pour les transferts en cargo.
  • Une plaque de protection moteur
  • Un système de fitration (Katadyn COMBI PLUS ou autre) en cours de réflexion car pas convaincu de l’intérêt et de la facilité de gestion pendant notre voyage.
  • Plaques de désensablement

… Y a plus qu’à !

 

«Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même.»Nicolas Bouvier

Autres articles disponibles

12 commentaires sur “Le camping car… Notre maison roulante.

  1. Bravo et bon courage ! Vivre 2 ans avec 2 enfants dans une si petite surface je vous admire ! Nous ne sommes que 2 mais impossible pour nous de voyager aussi longtemps dans notre camping-car…on s’étripperait avant la fin du voyage… enfin je crois…

    1. Bonjour,
      la grille de séparation se positionne entre la cellule et la cabine du porteur. Elle sert à condamner l’accès à la cellule lors de l’envoi du camping-car en cargo. Si le voyage se fait en Ro-ro (j’expliquerai tout ça dans un prochain article), c’est le personnel qui conduit le camping-car pour le mettre sur le cargo. Cette séparation est artisanale et peut être en OSB, métal ou autre… Nous aimerions la faire en métal pour l’installer sous le CC lorsque nous ne l’utilisons pas.
      Merci pour votre message. A bientôt

Laisser un commentaire